Loi Pinel
Publié le - 1371 v. -

Quel rendement pour un bon investissement en loi PINEL ?

L’investissement suivant les dispositions de la loi Pinel, permet d’accéder à une certaine défiscalisation. D’ailleurs, c’est surtout l’investissement dans la pierre qui rapporte. En effet, la perspective d’accéder à une quelconque défiscalisation, ne doit pas être la raison qui vous a poussé à vous lancer dans un tel projet d’engagement. En démarrant un projet d’investissement en tenant compte de cette information, l’investisseur peut espérer maximiser ses chances de réussite. Il existe d’autres critères de réussite d’un projet d’investissement dans la pierre, et surtout lorsqu’il est effectué suivant les dispositifs de la loi Pinel.

L’investissement en loi Pinel

S’engager dans le secteur de l’immobilier locatif, que ce soit suivant la loi Pinel ou dans l’ancien, un tel engagement doit être motivée par deux principales raisons. La première est celle de vouloir se constituer des revenus supplémentaires dans l’immédiat ou en différé. La deuxième principale raison est constituée quant à elle, par la recherche d’une plus-value et par le désir de valoriser son patrimoine. Quant au désir de jouir de la défiscalisation promise en se soumettant aux conditions requises par le dispositif Pinel, il ne consiste en aucun cas, une raison valable. En effet, ce fait permet en fait, l’optimisation de la valeur des revenus supplémentaires à percevoir. La réduction des impôts ne doit être perçue que comme un moyen de se constituer un capital et d’enrichir l’investisseur.

Rappelons que la loi Pinel promet 12 % de réduction d’impôt sur 6 ans pour une mise en exploitation, une défiscalisation de 18 % pour 9 ans de location, et une défiscalisation de 21 % pour 12 années d’engagement de location.

Cependant, qu’importe les raisons qui ont poussé un investisseur donné à se lancer dans l’investissement immobilier selon la loi Pinel, il s’avère que la réduction d’impôt est un des aspects qui rend alléchant cet investissement. Mais en vérité, cette défiscalisation ne devrait être perçue comme une compensation de l’écart existant entre le prix de revient entre le bien immobilier à l’état neuf et celui à l’état ancien. Cet engagement dans le secteur immobilier locatif, doit donc être considéré dans sa globalité, mais non seulement dans ses propres projections.

D'autres infos : visiter ce site